top of page
  • lelis3

Construire une piscine en montagne : étapes et spécificités

Dernière mise à jour : 6 mai


Construction d'une piscine à débordement en montagne


Les piscines en montagne sont un rêve pour beaucoup de personnes. Elles offrent une vue imprenable sur les montagnes environnantes, un environnement calme et relaxant, et permettent de profiter des joies de la baignade en pleine nature. Cependant, construire une piscine en montagne présente de nombreux défis et demande une planification minutieuse. Dans cet article, nous vous présenterons les différentes étapes et spécificités pour réussir votre projet. Alors, prêt à plonger dans le grand bain ?


Étude du terrain et choix de l'emplacement

L'étape préalable est de réaliser une étude approfondie du terrain où sera construite la piscine. Cette étape a pour but de déterminer la faisabilité du projet, et de choisir l'emplacement idéal pour la construction afin d'éviter tout risque lié aux conditions climatiques et géologiques.


  • Analyser la composition et la topographie du sol : cela permettra d'adapter au mieux la structure de la piscine, mais également de vérifier la présence éventuelle de roches, qui feront augmenter le coût de la construction.

  • Tenir compte des contraintes d'accès : il faut s'assurer que le chantier est accessible facilement pour les engins et les ouvriers.

  • Vérifier les contraintes administratives et légales : il convient de se renseigner auprès des autorités locales et/ou départementales pour connaître les règles d'urbanisme en vigueur et obtenir les éventuelles autorisations nécessaires.

  • Pensez à la vue : choisissez un emplacement offrant une belle vue sur les montagnes environnantes et/ou la vallée.

Sélection du modèle de piscine adapté

Il existe plusieurs types de piscines, chacun ayant ses avantages et inconvénients. Les principaux modèles sont :


  1. La piscine creusée en béton : solide et durable, mais coûteuse et difficile à installer en montagne.

  2. La piscine hors-sol en bois, acier ou composite : légère et facile à monter, son étanchéité peut être plus problématique en montagne.

  3. La piscine coque en polyester : rapide à installer, elle est cependant plus fragile et moins personnalisable.

Le choix du modèle de piscine dépendra notamment des contraintes du terrain, du budget, et des préférences esthétiques.


Mise en place des infrastructures


Préparation du terrain

Une fois l'emplacement de la piscine validé, il convient de procéder au terrassement, qui consiste à retirer la terre et les roches présentes sur le terrain, en veillant à respecter les niveaux et pentes prévues lors de la conception. En montagne, le terrassement doit être réalisé avec un soin particulier, compte tenu de la nature du sol et des risques de glissements de terrain.


Fondations et ancrages

Pour garantir la stabilité de la piscine, il est indispensable de réaliser les fondations et les ancrages appropriés selon le type de piscine choisi. En montagne, les fondations doivent être renforcées pour éviter toute déformation de la structure en cas de mouvements du sol ou de gel/dégel. Il peut également être nécessaire de traiter le sol pour améliorer sa portance, par exemple en injectant une résine expansive.


Installation de la piscine

Selon le modèle de piscine choisi et les conditions du chantier, l'installation de la piscine peut se faire de différentes manières :


  • Piscine creusée en béton : la construction commence par le montage des murs en parpaings ou panneaux modulaires, puis le coulage du béton.

  • Piscine hors-sol : la structure est assemblée sur le sol préparé, avant d'être habillements installée.

  • Piscine coque polyester : la coque est acheminée par camion-grue, puis posée et ajustée sur le fond préparé.


Raccordements et équipements techniques

Pour fonctionner correctement, une piscine nécessite plusieurs équipements techniques, qui doivent être installés et raccordés avec soin :


  • Le système de filtration, indispensable pour maintenir une eau propre et claire, doit être dimensionné en fonction du volume d'eau à traiter.

  • Le chauffage, qui permet de prolonger la saison de baignade, est souvent indispensable en montagne. Il existe plusieurs solutions de chauffage : échangeur thermique, pompe à chaleur, panneaux solaires...

  • La sécurité est un élément essentiel pour éviter les accidents. Plusieurs dispositifs existent : barrières, abris, alarmes, etc.


Pour parfaire votre projet, vous pouvez également équiper votre piscine d'installations annexes telles qu'un local technique, un pool house, un espace douche ou encore un aménagement paysager.


Maintenance et entretien

Une fois la piscine construite, il convient de respecter les opérations de maintenance et d'entretien nécessaires pour assurer son bon fonctionnement. En montagne, des mesures supplémentaires peuvent être nécessaires pour protéger la piscine des conditions climatiques particulières.


  • Hivernage de la piscine : en période de gel, il convient d


  • e prendre certaines précautions pour protéger la piscine (vidange partielle, mise hors-gel des équipements...).

  • Entretien régulier : l'équilibre de l'eau doit être vérifié régulièrement, et les équipements (pompes, filtres, chauffage...) surveillés pour détecter d'éventuelles anomalies.

  • Nettoyage des parois : en montagne, avec un air souvent frais et humide, la prolifération d'algues peut être plus importante. Un nettoyage régulier des parois est donc nécessaire pour éviter leur développement.


En suivant ces étapes et en prenant en compte les spécificités liées à la construction d'une piscine en montagne, vous pourrez profiter pleinement de votre piscine tout en minimisant les risques et les contraintes liées au chantier.

22 vues0 commentaire

Comments


bottom of page